Je vous entends 5 sur 5 mon Capitaine !

Pianistik

Et si on parlait de la chose la plus essentielle pour un musicien : ses oreilles ! Nous n’allons pas parler de coton-tiges mais quand même bien d’hygiène auditive ! Même si la propreté est de mise pour garantir une perception sonore de haute qualité, il n’en reste pas moins qu’en dépit de cela, la musique reste beaucoup plus tactile que sensorielle pour pas mal de musiciens (malheureusement). Maîtriser son instrument et dévaler son manche c’est bien, mais entendre et restituer ce que l’on entend c’est mieux !


Ici outre les quelques préceptes sur lesquels je me suis déjà longuement étendu, nous allons voir comment travailler nos oreilles. Dans un premier temps, ça n’aura échappé à personne, un minimum de “notions solfégiques” sera de mise histoire de ne pas trop perdre de temps. Pour se lancer dans “l’aventure”, connaître ses intervalles et savoir de quoi ils sont constitués vous sera d’une grande utilité.

La base du travail de l’oreille c’est avant tout le chant.
Et oui, rien à voir avec la pratique de la basse ou d’un quelconque autre instrument. Ici ce qu’on vous demande c’est d’être capable d’entendre intérieurement les sons. J’en vois déjà me dire :

Mais qu’est-ce qu’il a fumé encore celui-là ce matin ??

Rien du tout, et c’est justement une personne en pleine possession de ses facultés qui vous parle... Vous allez voir l’exercice est particulièrement ludique, et un minimum de pratique régulière vous nettoiera de façon spectaculaire vos cages à miel !!

Le but du jeu est simple

Dans un premier temps nous allons faire appel à notre mémoire collective, et nous remémorer certaines petites mélodies comme “Frère jacques”, “La truite de Schubert”, “L’eau vive”, “Les dents de la mer”, etc.
Vous devez vous demander à quoi ça va bien pouvoir nous servir tout ça ?? Et bien à plein de choses... Non blague à part, nous allons utiliser ces références musicales pour partir d’une note donnée et construire l’intervalle qui nous sera demandé.

Les exemples

Si l’on vous demande de faire un intervalle d’un demi ton ascendant, vous allez partir d’une note donnée (un La par exemple), et chanter à partir de celle-ci le début des “Dents de la mer”. En effet, c’est un demi ton qui débute ce célèbre morceau. D’autres exemples peuvent être utilisés pour le demi ton comme le début de la “Panthère rose” et bien d’autres encore (ici j’ai fait un choix arbitraire, mais vous pourrez prendre l’exemple qui vous parlera le plus c’est le résultat qui compte finalement) :

Pour l’intervalle de ton ascendant, on va utiliser le début de “Frère Jacques

Pour l’intervalle de tierce mineure ascendante (1 ton et demi) on prendra par exemple“ Smoke on the Water” (malheur à celui qui ne connaît pas)

Pour l’intervalle de tierce majeure ascendante (2 tons), ça sera “Oh when the Saints

Pour l’intervalle de quarte Juste ascendante (2 tons + un demi ton), on prendra “La truite de Schubert

Pour l’intervalle de quarte augmentée ascendant (appelé aussi quinte diminuée ou encore Triton) soit 3 tons, ça sera le début du générique des “Simpsons

Pour l’intervalle de quinte Juste ascendant (3 tons + un demi ton), on prendra “2001 Odyssée de l’espace

Pour l’intervalle de sixte mineure ascendant (4 tons), on prendra “La Valse de Chopin Op. 64 No. 2

Pour l’intervalle de sixte majeure ascendant (4 tons et demi), on prendra “Le Nocturne Op.9 No.2 de Frédéric Chopin

Pour l’intervalle de septième mineure ascendant (5 tons) on prendra “Maman les petits bateaux

Pour l’intervalle de septième majeure ascendant (5 tons et demi) on prendra une partie de la musique de “Superman

Reste l’intervalle d’octave ascendant (6 tons en tout), pas vraiment besoin d’exemple c’est un intervalle facilement réalisable.

Une fois que vous aurez ces exemples en tête, il ne vous suffira plus qu’à vous amuser à prendre un intervalle donné, puis à partir de n’importe quelle note, chanter le bon intervalle.
Si avec ça vous n’êtes pas embauché rapidement dans un sous-marin à la division sonar, c’est que vous n’aurez pas suivi mes conseils ;) D’ailleurs les gars au sonar d’un sous-marin sont appelés “les oreilles d’or” (c’est pas pour rien) ;)

Pour les versions descendantes ça sera pour un autre article mais rassurez-vous, vous avez déjà largement de quoi faire, surtout si vous voulez être rapide dans l’exécution de cet exercice ;)

Pianistik




Vos commentaires n'apparaîtront qu'après avoir été validés par un administrateur du site.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 commentaire(s)

DanielT Le 21/08/2015 à 14h15.

Bonjour,

Extra ! Merci pour cet article.

Répondre